Table des matières

Se rassurer

Vous voyez une formule, des chiffres, une courbe et vous commencez à avoir des sueurs froides ?

Pas de panique, les mathématiques sont de gentilles petites bêtes (contrairement à ce qu’on pourrait croire !).

Un premier pas c’est déjà de se dire que c’est possible : ce n’est sans doute pas la première UE que vous passez, alors pourquoi cette notion en particulier vous ferait défaut ?

En vous partageant mes astuces, j’espère vous aider à mieux appréhender les lois de probabilités.

Je n'y arrive pas

A priori, vous avez devant vous 2 étapes :

  • Une formule (donnée dans l’énoncé ou non)
  • Un énoncé à traduire en données chiffrées

Ça peut paraître barbare comme ça, mais après tout, c’est le même principe que pour la finance, la comptabilité et bien d’autres matières n’est-ce pas ?

1) Ne pas se soucier d’apprendre la formule mais vous concentrer sur savoir l’utiliser : en vous exerçant surtout avec des annales. Vous verrez que les questions posées sont toujours sensiblement les mêmes, vous permettant d’acquérir des automatismes. De plus, elles sont souvent données en annexe, raison de plus pour ne les apprendre qu’après avoir appris à les utiliser.

2) Je vous propose donc une autre méthode : les vidéos youtube.

Y aviez-vous pensé ? Je pense notamment à la chaîne « Les bons profs » prévue initialement pour les bacheliers mais qui convient très bien également pour revoir les bases des probabilités.

3) La méthode spécifique pour la loi normale

Pour ceux qui ne connaîtraient pas cette astuce, je vous propose de raisonner par schéma. Avec le visuel, cela paraît d’autant plus évident.

Je suppose que vous vous êtes déjà arraché les cheveux sur votre livre ou sur les cours de votre professeur mais rien n’y fait ! Vous ne comprenez rien !

Les propriétés de la Loi Normale

La loi normale est parfaitement symétrique !

Nul besoin d’apprendre les correspondances du style : 

P(X<-A) = P(X>A)

Cela se conçoit tout simplement avec ce graphique ! En considérant que la courbe colorée entièrement vaut 1 alors les possibilités sont infinies… 

Si l’on souhaite connaître P(X)<2α alors on a le choix entre P(X)>-2α par exemple ou encore 1 – P(X)>2α.

Autre présentation : 

C'est pas plus simple comme ça ?

Plus d'articles