DCG 2021 : pourquoi les thèmes essentiels sont un « faux sujet » ?

DCG thèmes essentiels faux sujet

Table des matières

Passer du temps à réfléchir aux "thèmes essentiels"

A 2 semaines de l’examen, la question n’est plus de savoir quels sont les chapitres qu’il faut réviser, il faut passer à l’action !

Et plus particulièrement à l’entraînement, les réflexions des uns et des autres sur les thèmes essentiels ne font que retarder vos révisions

Sans aucune précision pour le moment (et sûrement pas de nouvelle annonce d’ici les examens), il faut se concentrer sur les révisions comme d’habitude

A titre d’exemple, ce genre d’annonce n’aurait en rien perturbé mes révisions puisque j’ai une stratégie déjà bien rodée (voir plus bas).

Il faut savoir prendre du recul et ne pas se laisser influencer par son environnement extérieur, au risque de perdre ses repères.

Retarder ses révisions en attendant les prévisions sur les "thèmes essentiels"

Le risque, c’est de ne pas commencer à travailler par peur de revoir un chapitre qui ne ferait finalement pas partie des « thèmes essentiels » et donc de prendre du retard !

Détachez-vous de ces annonces et de ce que l’on peut en dire sur les réseaux, la période décisive pour votre note c’est maintenant

Alors mettez-vous au travail et décrochez la meilleure note possible en faisant votre maximum !

Refuser de faire des impasses

Si la plupart d’entre vous attendent des précisions sur ces thèmes essentiels, c’est sûrement parce que vous êtes habitués au discours « pas d’impasse« , mais qui connaît réellement par coeur 3 bouquins de 300 pages à chaque session ? 

Et surtout, quelle note obtiennent ceux qui « ne font pas d’impasse » ?

Vaut-il mieux tout maîtriser très moyennement tout le programme au risque de s’y perdre et avoir des trous de mémoire le jour de l’examen ou être calé sur certains points qui tombent régulièrement et un peu plus léger sur les autres ?

Oui c’est une prise de risque, mais elle n’est pas grande et elle paie !

Une personne qui ne fait pas d’impasse s’assure sûrement un 6 voire un 10 mais rarement un 15, ou du moins pas dans toutes les matières !

Or, avoir 15 à une seule matière peut vous permettre de rattraper un 6 dans une autre qui serait votre bête noire ou encore 3 notes à 8,5 !!!

Une chose qu’il faut bien prendre en compte : plus le sujet est important, plus on ira vous chercher dans les détails, moins il est important plus on ira vous chercher dans les grandes lignes.

Autrement dit : n’apprenez pas les détails des thèmes qui ne sortent jamais mais seulement les grandes lignes pour pouvoir gratter 0,25 ou 0,5 sur une question au cas où cela tomberait !

La bonne stratégie à adopter

Ce discours ne vous plaît pas ? Vous voulez quand même tout réviser pour vous rassurer ?

Vous allez perdre du temps et surtout perdre des points à l’examen !

J’ai validé le DCG à 15 de moyenne et le DSCG en 1 an à 14,86 de moyenne (voir mes notes ici) sans jamais réviser entièrement le programme !

Il faut être rationnel et savoir évaluer le bénéfice / risque.

Le DCG, ce n’est pas que du travail c’est aussi une bonne méthode de révision et une stratégie efficace.

Sans risque, peu de résultats. Autrement dit, si vous révisez entièrement le programme vous aurez sûrement 10 en passant plus de temps à travailler que quelqu’un qui ferait quelques impasses (raisonnées !) et qui se concentrerait sur les éléments importants !

La bonne stratégie, c’est de s’entraîner un maximum et de s’assurer de maîtriser le plus possible les chapitres qui, statistiquement, sont présents à l’examen le plus souvent.

Voir ici, le récap des « thèmes essentiels » sur une base des sujets des années précédentes : si ces chapitres tombent très souvent, il apparaît évident de les classer comme « thèmes essentiels » !

Plus d'articles