5 conseils pour l’oral DCG UE 13 – Relations professionnelles

5 conseils pour l'oral DCG UE 13 - Relations professionnelles

Table des matières

Pour beaucoup d’étudiants, l’oral DCG de l’UE 13 – Relations professionnelles est le premier oral post-bac ! Comment s’y préparer ? C’est ce que nous allons voir ensemble !

Oral DCG : ne rien oublier

Pour tous les étudiants, l’oral DCG est la dernière épreuve à laquelle vous devrez faire face au DCG 2021 alors ce n’est pas le moment de reprendre de mauvaises habitudes !

Munissez-vous de votre carte d’identité et de votre convocation.

Vérifiez le lieu de passage de l’oral, car il se peut qu’il soit différent de celui où vous avez passé les écrits et parfois cela implique un trajet plus important.

Pour la tenue, on la joue sobre et professionnel. Pas question d’arriver en jogging, on vous rappelle quand même que vous allez vous adressez à 2 jurys dont un expert-comptable !

Oral DCG : se préparer à l'avance

Oui, un oral DCG ça se prépare !

Ce n’est pas le moment de gâcher tout le travail que vous avez produit pour l’écrit, et d’arriver à l’oral les mains dans les poches sans s’y être préparé.

Le mieux c’est de réaliser en un diaporama, en sachant que vous devrez amener votre ordinateur (ne pas oublier le chargeur si besoin) et que vous serez assis face au jury. Il est impossible de projeter le diaporama sur un tableau par exemple.

La présentation orale devra être différente de l’écrit, il ne s’agit pas de répéter ce que vous avez déjà dit, car a priori, le jury a bel et bien lu votre écrit.

Il faut parler dans un premier temps de votre environnement de stage, des raisons qui vous ont poussées à choisir ce thème, résumer votre écrit de manière pédagogique avec des schémas par exemple, terminer ce que vous avez aimé de ce thème et les difficultés que vous avez pu rencontré à certains moments (que ça soit dans le stage ou pour le thème).

N’oubliez pas que le diaporama doit être dynamique, ajoutez des animations mais n’en faites pas trop, la comptabilité reste un milieu où la fantaisie n’est pas très bien vue.

Oral DCG : maîtrisez votre sujet

Comme déjà dit précédemment, et pour rappel, vous serez face à un expert-comptable qui sera susceptible de maîtriser votre sujet alors faites-en de même !

Evidemment, vous ne pourrez pas tout connaître mais montrez que vous vous y êtes vraiment intéressés et que vous savez au moins répondre aux questions simples (c’est la base quand même !).

Cela vous permettra non seulement de mieux pouvoir répondre aux questions dans la deuxième partie de l’entretien, mais également de développer votre culture professionnelle.

Oral DCG : répétez, répétez, répétez

Ca ne vous viendrait pas à l’idée d’arriver à un examen sans avoir révisé ?

L’oral DCG n’échappe pas à cette règle !

Pour rappel, il est fortement déconseillé de lire ses notes lors de la présentation donc vous devez être suffisamment à l’aise sur votre thème et sur le diaporama pour vous en détacher.

Pour ce faire, préparez sur un document word ce que serait votre présentation parfaite.

Vous pouvez par exemple, rédiger un paragraphe pour chaque diapositive et vous entraîner à lire, relire et re-relire ce document en faisant défiler votre diaporama.

Dans tous les cas, ce que vous direz à l’oral ne correspondra pas à 100% à votre « présentation parfaite » car il y a le stress etc mais le but est de s’en rapprocher le plus possible et de paraître naturel donc il n’est pas non plus question de l’apprendre par cœur car cela ferait « robot » et ça ne rend pas ce que vous dites attractif !

L’objectif c’est d’avoir les idées principales en tête pour pouvoir rebondir en cas de trou de mémoire, mais pas de réciter une pièce de théâtre.

Oral DCG : prenez le temps pour répondre aux questions

A priori, le niveau des questions est censé être de plus en plus dur donc l’important c’est surtout de savoir répondre aux premières questions qui sont censées être plus faciles mais prenez tout de même votre temps pour bien y répondre. Le but n’est pas d’aller vite et de sortir une grosse bêtise !

En plus, cela vous permet de gagner du temps car plus vous passerez de temps sur une question, moins on pourra vous en poser dans le temps limité.

N’hésitez pas à dire que vous ne savez pas, il n’y a pas de honte à ne pas tout savoir et l’expert-comptable ne sait pas tout non plus.

Plus d'articles